Pierre Talmont. « Le club est structuré, il doit retrouver son histoire et son passé »

Après six années en tant qu’entraîneur de la Saint-Co Locminé (N3), Pierre Talmont revient à la maison, il prendra en charge, l’année prochaine, l’équipe première du Vannes Olympique Club (N2).

1 - Pouvez-vous faire un bilan de votre carrière sur le banc de la Saint-Co Locminé ?
« Je viens de passer six ans dans ce club. Ils m’ont offert la possibilité de connaître ma première expérience et je les en remercie. On a fait deux saisons en DH avant d’évoluer en N3. On a su s’armer à ce niveau. »

2 - Qu’allez-vous garder comme image de la Saint-Co ?
« Je garde en tête le bon déroulement de la relation avec les dirigeants, le président, les secrétaires et les bénévoles. Ils ont été importants tout au long de mon parcours. En ce qui concerne le sportif, je dirai l’épopée où l’on joue Le Havre (Ligue 2) et la régularité dans le haut de tableau de la N3. Je tiens vraiment à tous les remercier. J’espère que les résultats vont continuer, c’est tout le mal que je leur souhaite. »

3 - Comment avez-vous vécu le confinement et surtout l’arrêt du championnat ?
« La situation était normale jusqu’au mois d’octobre puis après il y a toujours eu cette incertitude. On a eu la chance de jouer la coupe de France mais depuis notre élimination, c’est plus compliqué de trouver de la motivation chez les joueurs. Cette période est frustrante et éprouvante pour tout le groupe. »

4 - Justement, parlant de coupe de France, comment avez-vous vécu votre défaite face à Guichen ?
« C’est une grosse déception. Je pense que c’était l’année ou jamais pour faire un coup et d’aller loin dans cette édition. »

5 - le VOC vient d’annoncer votre arrivée, comment voyez-vous l’avenir ?
« Après la saison en Ligue 2, le club a connu la descente aux enfers. Je l’ai toujours suivi et j’y ai gardé des attaches. On peut dire que je le connais plus que bien. J’y ai joué mes plus belles années. Cette saison a été difficile. Le VOC doit retrouver un classement plus conforme aux attentes du président qui a l’ambition de jouer le haut de tableau. Le club est structuré, il doit retrouver son histoire et son passé. Cette semaine, j’ai passé les premiers entretiens individuels avec le groupe actuel. Il y a des joueurs importants et aussi des manques dans ce groupe, c’est pourquoi, j’ai déjà des profils pour le renforcer. »

6 - Un petit mot pour les supporters vannetais ?
« J’espère que l’on va vite retrouver notre public à la Rabine. On va essayer de leur provoquer des émotions en leur proposant du plaisir par le jeu. »