Styven Le Brazidec (Ploërmel Fc) : "Je tiens à souligner le travail des éducateurs qui est indescriptible"

Styven Le Brazidec revient de loin. Après une double fracture du péroné le 10 août dernier en match amical, le footballeur est éloigné des terrains pendant six mois. De retour à la compétition en janvier, le jeune homme se confie sur ce moment difficile.
 
1 - Ce n’était pas trop frustrant de voir jouer tes coéquipiers pendant ton absence ? Qu’as-tu fait pendant ce temps-là ? As-tu suivi vu d’autres équipes ?
 
« Si forcément mais c’était également plaisant de voir la bonne première partie du club. J’ai suivi Ploërmel et aussi les clubs de Saint-Servant et Cruguel certains dimanches car se sont des clubs que j’apprécie particulièrement puisque je viens de ce secteur tout comme aller voir les vétérans. J’ai aussi profité de cette blessure pour aller à la Beaujoire à Nantes en fervent supporter des Canaris, c’était super. »
 
2 - Comment vois-tu ta deuxième partie de saison ? Pas trop d’appréhension ?
 
« J’avais l’objectif de revenir le plus vite possible e R3 tout en aidant le maximum l’équipe C en D1. C’est chose faite donc je dois rester à ce niveau. En rigolant avec mes proches, j’ai évoqué l’idée de jouer avec l’équipe fanion à partir du 8 mars mais je sais que ça va être compliqué mais on ne sait jamais. Bizarrement, je n’ai pas d’appréhension et j’en suis bien content. »

3 - Tu es investi au Ploërmel FC depuis de nombreuses années, que pourrais-tu dire aux jeunes qui arrivent ?
 
« Malgré mes 23 ans, c’est déjà ma septième année en senior. Je n’ai pas beaucoup de conseil à leurs donner car ils sont tous impliqués même certains jouent en R2. On peut voir qu’ils sont présents aux entraînements et qu’ils s’impliquent dans chaque équipe. C’est aussi en partie grâce à eux que le club fait une bonne saison et qu’il stagnera dans le haut niveau dans les années à venir. J’ai juste un seul mot à leur dire, qu’ils continuent car ils ont une très belle génération que ce soit en dehors ou sur le terrain, c’est vraiment bénéfique. Je tiens à souligner le travail des éducateurs qui est indescriptible, chaque saison, quand on voit le niveau de nos jeunes après leur passage en U18. »

4 - Si tu avais une projection à faire sur les 5 ou 10 prochaines années, que voudrais-tu pour toi et ton club ?
 
« Pour Ploërmel, c’est facile, que le club se stabilise en R1 et pourquoi pas jouer en N3 tout en gagnant au moins une fois la coupe de Bretagne, ça sera peut-être cette année ? Pour l’équipe réserve ; j’aimerais la voir en R2 assez rapidement car il y a un potentiel pour le faire et pour les jeunes, les voir au plus haut niveau régional. Me concernant, j’espère retrouver mon niveau le plus vite possible et perdre quelques kilos tout en retrouvant l’équipe fanion et pourquoi pas connaître un grand parcours en coupe de France. »
 
5 - As-tu autre chose à rajouter ?
 
« Je veux remercier mon père, ma compagne, ma famille et toutes les personnes qui m’ont encouragé et qui ont cru en moi lors de cette blessure. »